Correspondance

Mon cher Félicien,
j'use ici du "mon cher", tu vas le comprendre, par pure ironie.
Tu m'as écrit ; c'est tès bien...
Concernant l'affaire en cours, je n'en attendais pas moins... Mais plutôt, devrais-je dire : "Je n'en attendais pas autant"...
En effet dans cette affaire à cinq où Aurélie, Albert (je le sais maintenant), François, toi et moi aurions dû avoir des rôles très tranchés, très cloisonnés, voilà qu'une lamentable bourde de ta part me fait recevoir la lettre destinée à Albert, Aurélie, celle de François (elle me l'a confirmé). Albert aurait reçu celle de François, François la mienne que, au vu de ce qui nous occupe et de ce malheureux "démon de la perversité" qui te pousse, cela ne m'étonnerait pas...
Il va sans dire qu'Aurélie et moi n'en resterons pas là ; François, injoignable en ce moment, sera trop heureux de faire cause commune, n'en doute pas.
Il n'est pas possible qu'une...

Lettres de guerre - revues Maintenant - Le bord de la mer
Lettres à Lucilius
Lettres de jeunesse - Voyage à Rio

• Derniers titres parus •