Tous les livres papier

17,00 

Lettres à Lucilius

Lettres 1 à 12 – Français / Latin

Sénèque

138 x 204 mm – 120 pages – Texte – Noir et blanc – Broché

Télécharger un extrait

UGS : 9782355832093 Catégories : ,

Description

Résumés

Lettre 1

La fugacité de l’existence incite à prendre conscience de la valeur du temps. Il est le seul bien dont l’usage dépend de nous. Sénèque lui-même en mesure scrupuleusement la perte et recommande à Lucilius, en citant un ancien dicton, de l’épargner au plus tôt.

Lettre 2

Si le tempérament de Lucilius semble prometteur, sa tendance à la dispersion en matière de lecture est préjudiciable. Contre cette prodigalité nuisible, Sénèque recommande de suivre son exemple en se restreignant aux auteurs essentiels à travers l’assimilation de telle ou telle de leur sentence exemplaire.

Lettre 3

Lucilius est mis en garde contre un emploi abusif du mot « ami ». Le choix d’un ami mérite une longue réflexion car on ne doit avoir pour lui aucun secret. De même qu’il convient de n’accorder sa confiance ni à tous ni à personne, il convient de fixer à son âme une ligne de conduite intermédiaire entre repos et activité.

Lettre 4

Sénèque encourage Lucilius à poursuivre ses efforts pour élever son âme hors de l’enfance grâce à la philosophie. La crainte de la mort naît, en vérité, souvent de motifs futiles, et un attachement intempestif à la vie nous empêche d’être heureux. Il faut se préparer à subir les caprices d’une fortune qui n’épargne pas même les puissants en gardant à l’esprit la fatalité de notre destinée. En attendant, un dépouillement volontaire peut suffire à notre bonheur.

Lettre 5

Le philosophe, s’il souhaite servir d’exemple aux autres, doit éviter de se singulariser. Son mode de vie suscitera l’admiration par sa tempérance, semblable au commun en apparence, mais dissemblable en profondeur. La pensée du jour, tirée d’Hécaton, fonde l’inquiétude dans l’égarement de l’esprit hors du temps présent.

Lettre 6

Constatant ses propres progrès en philosophie, Sénèque souhaite en faire profiter son ami : la science implique en effet le partage des connaissances. Mais s’il accepte d’envoyer à Lucilius les livres qui l’ont fait progresser, il lui recommande de venir le voir en personne, car l’entretien oral leur sera profitable à tous deux. Hécaton fournit la sentence quotidienne en recommandant de devenir pour soi-même son propre ami.

Lettre 7

La fréquentation de la foule est préjudiciable pour les mœurs. Le spectacle auquel Sénèque a assisté le prouve, où le goût du public a manifesté son impitoyable cruauté. Pour éviter l’inévitable corruption morale causée par l’influence vicieuse du grand nombre, il convient de ne s’attacher qu’aux meilleurs. Trois maximes invitent pour conclure à privilégier avant tout le dialogue intérieur.

Lettre 8

Contrairement à ce que pourrait croire Lucilius, la retraite philosophique prônée par Sénèque ne contredit pas le précepte de vie active du stoïcisme. Dans son dialogue solitaire avec lui-même et dans ses écrits, le philosophe œuvre utilement à l’édification de la postérité. Épicure est mis à contribution pour la sentence quotidienne sur le sujet de l’affranchissement par la philosophie. Diverses autres maximes sont mises en regard pour illustrer, par contraste, l’idée d’aliénabilité des biens acquis par effet de la fortune.

Lettre 9

Partant d’une critique de Stilbon par Épicure, Sénèque donne son interprétation de la formule : « le sage se suffit à lui-même ». Il ne faudrait pas croire qu’il s’agisse de se passer d’amis. Au contraire, le sage trouvera dans l’amitié l’occasion d’exercer sa vertu. Il n’en reste pas moins que, quels que soient les aléas de la fortune, le sage trouve en lui-même le fondement du vrai bonheur.

Lettre 10

Les bonnes dispositions de Lucilius incitent Sénèque à lui recommander la solitude. Le caractère vertueux des vœux qu’il adressera aux dieux attestera de son degré de sagesse.

Lettre 11

La rougeur causée par la pudeur signale l’emprise de la nature sur l’homme. La sagesse est sans effet sur ce phénomène. Une maxime d’Épicure conclut la lettre : on ne corrigera ses défauts qu’en se soumettant à l’autorité d’un modèle tutélaire.

Lettre 12

Le délabrement de sa propriété incite Sénèque à méditer sur la vieillesse. Or il ne faudrait pas croire que cet âge de la vie soit plus préoccupé qu’un autre par la pensée de la mort. Chaque jour représente une durée comparable à celle de toute une vie, aussi faut-il profiter de chacun comme s’il était le dernier. Et si le besoin s’en fait sentir, Épicure nous rappelle que quitter la vie volontairement est à la portée de tous.

Informations complémentaires

Poids 180 g
Dimensions 7 × 138 × 204 mm
Disponible

Oui

Genre

Correspondance

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Lettres à Lucilius (lettres 1 à 12) – Français /Latin – Sénèque”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *