Bienvenue sur le nouveau site des Éditions de l’Escalier !

Il était temps que notre maison d’éditions soit dotée d’un beau site attrayant et vivant, afin de faire découvrir nos parutions, tout en dévoilant un peu de ce monde vibrant des passions que nous portons aux livres, à tous les livres depuis plus de trente ans…

C’est entre 2008 et 2010 que les Éditions l’Escalier voient officiellement le jour. Nées de nos constatations de l’injustice touchant certains livres devenus introuvables pour des raisons d’oubli collectif, nous décidons de nous lancer dans la renaissance de tous ceux qui nous touchent, nous manquent, nous ont fait, un jour, défaut… Avec les années, notre modeste maison d’éditions a bien pris racine et continue sur son cap : partager avec vous tous ce qui nous semble digne d’intérêt malgré le temps, les modes et l’économie.

 

Tolle, lege … Prends et lis ! Nous sommes ces petites voix chantonnantes et insistantes qu’Augustin* entendit un jour dans la maison voisine, et qui le transformèrent -de sa propre confession- à tout jamais ; voilà pourquoi chacune de nos parutions porte sur elle cet ex-libris.

tolle lege

Nous sommes idéalistes, attachés au passé et à celles et ceux qui le façonnèrent, un peu fous sans doute et surchargés de travail, mais notre plaisir reste infini lorsque nous mettons au monde le livre que nous avons fabriqué…

Nous vous espérons fidèles -toujours- et nous comptons sur vous pour soutenir l’originalité de notre maison d’éditions en achetant, diffusant et partageant nos parutions.  (Vous pouvez suivre l’actualité des éditions en cliquant sur le flux RSS qui se situe en bas de la marge catégorie MÉTA, vous recevrez directement par courriel toutes les nouvelles publications du site).

Vous trouverez sur le site, différents endroits avec le lien à suivre pour commander un ouvrage le plus simplement du monde, et nous nous chargerons de vous l’expédier dans les plus brefs délais.

Bien à vous,

l’équipe de l’Escalier.

Les Confessions, Saint-Augustin. Trad. de P. Cambronne, Œuvres 1 – 1998 Gallimard, la Pléiade.